Amandine Pierné
     
1979, née à Thionville, Moselle
vit et travaille à Bordeaux


Formation
2003
DNSEP (Diplôme national supérieur d’expression plastique)
Ecole des Beaux-Arts, Angoulême

2001
DNAP (Diplôme national d’arts plastiques)
Ecole des Beaux-Arts, Angoulême

1998-03
Ecole Supérieur de l’Image, Angoulême



Expositions personnelles
2012
Plaisir d’Offrir, Galerie Ilka Bree, Bordeaux, France

2010
Batailles et Fontaines, avec Mathieu Simon, Galerie Ilka Bree, Bordeaux, France

2009
Un petit bonjour, Galerie Ilka Bree, Bordeaux, France

2008
Ça et là, Galerie Ilka Bree, Bordeaux, France


Expositions collectives
2012
Les petits cahiers de La Mobylette, Forum des Arts, Talence, France
Drop Zone, Place St. Michel, Bordeaux, France
Parade, Marché de Lerme, Bordeaux, France

2011
Colonial Jelly, Centre d’art Contemporain de Toulouse, Toulouse, France

2010
Le temps d’une Chanson: Ghost Track, Espace d’Art Contemporain de Royan, France
Permis de construire, N’a qu’un Oeil, Bordeaux, France
Pièce(s) Unique(s), II Moscow Biennale of Young Art, Autoville Museum, Moscou, Russie
Mobarnum, N’a qu’un oeil, Bordeaux, France

2009
Projets!, Kiosque/Image, Paris, France
Toute chose ressemble à une femme à barbe, À suivre... lieu d’art, Bordeaux, France
Projets! 2, N’a qu’un oeil, Bordeaux, France

2008
L’art c’est si bon, Mmmmm Gui-Mauve, la bonne étoile, Bordeaux, France

2007
Mon Beau Tapin, La Mobylette, Bordeaux, France

2006
Perspectives, Galerie Ilka Bree, Bordeaux, France
Le 11ème doigt, La Centrale, Bordeaux, France

2005
Mulhouse 2004, Parc des Expositions, Mulhouse, France

2003
Wonderland, Confort Moderne, Poitiers, France
Amandine Pierné utilise son environnement comme point d’encrage à toute son oeuvre. Sa démarche se décompose en plusieurs étapes : observer, souligner et prélever des objets anodins ou des situations familières issues du quotidien afin de les détourner. L’artiste est attirée en premier lieu par ce qui échappe à notre attention. En utilisant des médiums variés, elle réanime l’ordinaire et invite par un jeu permanent de resignifications à des errances fictionnelles. L’étonnement, le surgissement ou encore la surprise sont les ressorts avec lesquels joue volontiers l’artiste lui permettant de donner à voir sous un autre jour des objets usés par leur trivialité. L’œuvre d’Amandine Pierné s’offre comme une alternative à l’enlisement du regard.

http//:amandine.pierne.free.fr