Christoph Keller
Verbal / Nonverbal
27/09/12 - 22/11/12
 
       
La Galerie Ilka Bree consacre pour la seconde fois une exposition personnelle au travail de l’artiste allemand Christoph Keller. Sa recherche formelle qui se situe à mi-chemin entre art et science repose à la fois sur une approche rigoureuse où l’idée préside à l’apparition de l’œuvre et un désir de livrer une forme aboutie. Les travaux s’apparentent à des protocoles expérimentaux qui incorporent le spectateur. Les œuvres déplacent dans le champ de l’art contemporain des faits ou des théories scientifiques de telle sorte que l’artiste et le regardeur deviennent eux-mêmes les sujets d’une expérience. Christoph Keller s’empare des points de vue rationnels qu’il traduit dans le domaine des formes et qu’il installe dans l’espace d’exposition.
Deux vidéos ayant pour points communs d’aborder sous des angles différents des notions tels que le langage, la communication et les états altérés de la conscience et un ensemble de photographies illustrent cette approche singulière. Verbal / Nonverbal, vidéo couleur de 20 minutes, montre des personnes filmées face caméra, assises dans des fauteuils de bureau ayant accepté de prendre part à un test. Les participants paraissent concentrés, voire nerveux pour certains d’entre eux. Ils sont invités à inspirer un gaz hilarant contenu dans un ballon de baudruche. Certains sont pris de fous rires quand d’autres tentent de réprimer l’hilarité. Quelques-uns encore tentent de conserver leur sérieux et de verbaliser ce qu’ils ressentent. Verbal / Nonverbal donne à voir la manière dont le contexte influence et standardise le comportement. Sous la forme d’une allégorie, entre construction et déconstruction de soi, le film montre l’état de stress du spectateur face à l’œuvre d’art et, comment, par le biais de l’expérience qui est faite de l’œuvre, le corps et l’esprit peuvent être traversés par d’autres émotions.
Dans le second film d’une durée de 23 minutes, Visiting a Contemporary Art Museum under Hypnosis (Visiter un musée d’art contemporain sous hypnose), Christoph Keller choisi l’auto expérimentation. Il se met en scène devant l’objectif au côté d’un homme qui le plonge petit à petit dans un état de demi-sommeil sous les effets de l’hypnose. Le spectateur assiste à cette scène surprenante où la parole joue un rôle déterminant. Souple et à peine autoritaire, le débit de la voix ralentit au fur et à mesure que les minutes s’égrènent. Le travail de mise sous hypnose semble reposer ici sur la focalisation de l'ouïe et dans la dernière phase sur une focalisation par le toucher. Le résultat est déroutant. Christoph Keller dans un état de conscience altéré décrit sa déambulation dans un musée imaginaire, le moment où il se faufile dans une galerie et les œuvres qui y sont exposées… Alors qu’aujourd’hui l’art s’attache à nommer l’innommable, à signifier l’insignifiable, la science de son côté tend de plus en pus vers une vision rationaliste. Visiting a Contemporary Art Museum under Hypnosis semble être pour Christoph Keller le moyen de dire que l’art est à notre époque le seul lieu officiel consacré à l’expérience subjective. La fonction phatique de ces deux vidéos est importante, elle permet d’éveiller les choses et créer des magnétismes entre différents territoires. L’expérience de l’œuvre et de l’exposition est le paradigme du projet général de Christoph Keller.
© Keller, Verbal / Nonverbal, 2010, HDV video, 20 Min, sound