Anna Kleberg
Back and Forth
10/11/10 - 29/01/11
 
       
La Galerie Ilka Bree est heureuse de présenter pour la troisième fois en France, le travail de l’artiste suédoise Anna Kleberg. L’exposition Back and Forth rassemble sept photographies noir et blanc, la vidéo Back and Forth, 2009, accompagnées de quatre volumes découpés dans des panneaux de MDF. Back and Forth semble marquer un tournant dans la pratique de l’artiste signifié par la présence pour la première fois d’une figure humaine et par des références directes à l’art de la performance et au happening.

Back and Forth témoigne chez l’artiste de son intérêt pour l’architecture. Ici, les matériaux sont assemblés de telle sorte qu’ils évoquent des abris légers et portables, des formes architecturales aux équilibres fragiles, de la maison de poupée à l’architecture de l’urgence. La vidéo, une boucle de 10 minutes filmée en 16mm et la série de photographies noir et blanc mettent en scène un personnage féminin qui manipule des cartons, des journaux et divers matériaux souples et légers.
Dans la série de photographies, l’utilisation de la lumière amplifie les qualités graphiques des matériaux utilisés et génère des ombres qui prennent vie sur le mur à l’arrière-plan. Équilibres précaires au bord de l’effondrement, parfois volant en éclat, ces architectures éphémères donnent à voir une écriture du mouvement sur les phénomènes de construction-destruction.
La vidéo, quant à elle, réalisée en un seul plan séquence comme sil il s’agissait d’une seule image, restitue le déplacement au ralenti d’un modèle qui disparaît derrière une structure en cartons. L’extrême lenteur de l’action semble traduire la volonté de réaliser une autopsie minutieuse du mouvement filmé en flirtant avec l’immobilité sans jamais vraiment l’atteindre.
Quatre volumes intitulés 3D Double Exposure découpés dans des panneaux de MDF sont également présentés à la galerie. Chacune de ces œuvres, aux dimensions variables, combine l’association de deux silhouettes féminines en mouvement. Pour générer ces formes, l’artiste a superposé deux négatifs au moment du tirage photographique afin d’additionner sur un principe proche du flip book deux mouvements successifs. Les quatre volumes, ni tout à fait abstraits, ni tout à fait réalistes, continuent d’interroger dans l’espace les limites constitutives de l’image fixe, l’impossibilité de restituer à la fois la troisième dimension et le déplacement.

Back and Forth, dans son ensemble, met en jeu l’espace et les caractéristiques physique de l’atelier d’Anna Klerberg, comme un environnement où les conditions les plus favorables sont réunies pour interroger les possibilités du médium photographique, sa nature changeante autant que le processus créatif lui-même.

© Anna Kleberg, Back and Forth, N° 5, 2009, silver gelantin print, 64,5 x 79 cm, Ed. 3