Amandine Pierné
Un petit bonjour
02/06/09 - 11/07/09
 
       
Nous sommes ravis d’accueillir Amandine Pierné pour sa deuxième exposition personnelle, Un petit bonjour, à notre galerie.

Amandine Pierné propose un regard sur des objets non pas détournés mais réfléchis, puis renvoyés reformulés. Toutes les pièces racontent, à leur manière, comment des choses et des idées viennent à se rencontrer et se chevaucher.
Son choix de traiter des objets simples, d'apparence anodine, permet aux spectateurs d'accéder facilement aux œuvres malgré l'aspect fantaisiste de leur réinterprétation. Par l'introduction de l'élément absurde, omniprésent dans sa réflexion, elle parvient distraire un instant notre perception habituelle des choses.

L’œuvre "Un petit bonjour" présente une collection de cartes postales photographiée, qui devenue image encartée va pouvoir être réactivée en étant envoyée à son tour. Cette mise en abîme s'apparente à l'idée d'une spirale qui tout en tournant sur elle-même se déplie de boucle en boucle.
L'artiste ne combine pas pour créer quelque chose d'homogène et stable mais pour donner à voir une interaction entre des éléments mis en présence. Les choses restent reconnaissables (objet a ou b), les mécanismes apparents (analogie, association d’idée...). "Quiet corner" associe ainsi le coin - l'image du refuge - et l'usage des protections auditives évoquant le silence. Les deux se répondent et se complètent mais forment malgré tout un objet intriguant.
Dans la série "Dégât des eaux", l'artiste s'amuse à faire coïncider un medium artistique, habituellement réservé aux représentations esthétisantes avec un sujet ingrat. La technique très maîtrisée de l'aquarelle est utilisée dans l'unique but de raconter des taches d'eau se propageant sur des murs impeccables. La présence de l’élément liquide est redondante, mais la fusion n'est pas totale, l'image bégaye car les évocations diffèrent.

Le travail d'Amandine Pierné se singularise par l'amalgame de différents niveaux de lecture menés en parallèle, le visiteur est invité à glisser d’une forme à des détails tout en passant d'une évocation à l'autre, se référant à l'idée d'ubiquité: la faculté d'être présent en plusieurs lieux en même temps.
© Pierné, Un petit bonjour, 2009, cartes postales empilées, 200 exemplaires