Natures
Exposition Collective
27/03/09 - 23/05/09
 
       
Dans le cadre de l’exposition collective "Natures", la Galerie Ilka Bree présente les travaux récents de Bernhard Fuchs, Jitka Hanzlová et Simone Nieweg, trois photographes résidant en Allemagne ayant choisis et présentés la nature comme modèle.

La réflexion sur la nature et le paysage fait partie des thèmes centraux dans l‘art depuis des décennies. Pour l’exposition "Natures", nous avons invité ces photographes qui traitent ce thème dans leurs séries récentes. Chaque artiste y pose un regard très personnel et il en résulte des approches parfaitement différentes.

Les photographies de Bernhard Fuchs, issues de sa série Strassen und Wege (Rues et Chemins) exposée pour la première fois, ont toutes été prises dans sa région natale autrichienne. Ces images naissent, comme très souvent dans ses séries photographiques, lors de promenades dans les environs de la ville de son enfance. Ainsi elles se référent, d’une manière très personnelle, à son histoire. Les routes et les chemins présentés ici traversent ainsi la nature et témoignent de l’activité de l’Homme, ses mouvements et ses déplacements.

La série Forest de Jitka Hanzlová part également d’une approche biographique, car la série a été entièrement prise dans la forêt de sa ville natale tchèque. Contrairement à Fuchs, Hanzlová ne cherche pas à éviter pas la charge dramatique de ses photographies. Elle ne garde pas son sujet à distance, mais "vit" la forêt depuis l’intérieur. Le spectateur est entièrement absorbé par l’aspect inquiétant qui émane de ces images sombres. Avec l’impression d’immobilité, le temps semble suspendue, comme si elle cherchait à fuir la civilisation moderne.

La relation entre la civilisation moderne et la nature est le motif central du travail Simone Nieweg, qui témoigne des conditions sociales de l’industrialisation. Au fil de ballades près de jardins ouvriers et dans les paysages qui bordent les villes, l’artiste présente une forme d’agriculture en voie de disparition. En effet, seule cette nature cultivée et ordonnée, extraite des "Grabeland", est restituée dans ses photographies. Une unité harmonieuse entre homme et nature, loin du sentimentalisme, qui offre un ordre caché, une diversité de formes, de couleurs et de lumières. Ainsi l’artiste nous livre, au travers de ce qui semble être un travail de documentation historique, le développement d’un langage visuel original, simple et direct.
© Fuchs, Pfad, Helfenberg, 2004, C-Print, 28 x 28 cm, Ed. 8