Morten Schelde
Diaries from the Plastic Vortex
28/11/08 - 13/02/09
 
       
Nous sommes ravis d’accueillir l’artiste danois Morten Schelde pour son exposition « Diaries from the Plastic Vortex » à notre galerie. Dans sa première exposition personnelle en France il présente ses dessins les plus récents et des impressions lambda.

Depuis plusieurs années l’artiste développe sa technique de dessin en utilisant de préférence le crayon de couleur rouge et la mine de plomb. Souvent basé sur des photos privées ou médiatisées il crée des œuvres aux tracés fins et réguliers. Cette technique et le choix de travailler sur un grand format, exige un engagement physique à travers un processus laborieux qui exclut des changements spontanés dans la composition. Depuis peu, il exploite une nouvelle technique de travail par ordinateur qui lui permet de renoncer à l´aspect irrémédiable du dessin classique en offrant une plus grande flexibilité.

En utilisant la superposition et l’incrustation d´images, Morten Schelde oppose narrations, mythes et rêves, à la vie quotidienne. L’artiste nous invite à vivre la fiction d’une aventure tout en restant physiquement immobile. Dans son univers paradoxal proche du rêve, des éléments ordinaires se mêlent aux archétypes. Ainsi le spectateur entre dans un scénario énigmatique qui diffuse un sentiment d’insécurité et de peur sous-jacent.

« Crazy Horses, Teenage Wasteland » est un ensemble de quatre pièces qui montre deux chevaux déchaînés dans un terrain vague couvert de déchets. La puissance de l’animal rivalise avec la forêt stigmatisée par les conséquences néfastes de notre civilisation. La réalité des problèmes écologiques de notre société se heurte à l’image romantique de la nature.

Morten Schelde nous propose de nous promener dans des mondes fantastiques, mais il ne nous permet pas de nous y réfugier pour échapper à notre quotidien ni de fuir nos responsabilités envers le monde que nous avons créé.


Cette exposition est soutenue par " Kunstradet - Danish Arts Council"
© Schelde, Ship in the Woods, 2008, tirage lambda, 160 x 120 cm, Ed.3