Amandine Pierné
Ça et là
14/09/07 - 02/11/07
 
       
Nous sommes ravies d'accueillir Amandine Pierné, artiste résidant à Bordeaux, pour son exposition individuelle "Ça et Là" après une première participation à un group show dans notre galerie en 2006.

C'est notre environnement proche qui sert de point d'ancrage à l'ensemble de l'oeuvre d’Amandine Pierné. Son travail s'appuie sur la (re)découverte d'objets et de présences ainsi que sur l'expérience de situations. Ses pièces prennent la forme de lectures attentives ou distraites de ce qu'elle a remarqué et qu'elle s'amuse à prendre "de travers" ou à contre-pied.
Elle invite l'observateur à s'arrêter et à s'attarder auprès de choses anodines voire ordinaires, mises en valeur, en scène ou en oeuvre, extraites de leur contexte puis (dé)placées dans des positions susceptibles d'intriguer. "Réservations" est ainsi composée de constructions miniatures identiques à celles qui signalent, dans les rues, un emplacement réservé. C'est tout un pan de mur de la galerie qui se trouve donc, logiquement, inoccupé. L'installation "120" quant à elle est une extension du projet "61", réalisé l'an passé, se composant d'élastiques à cheveux trouvés et collectionnés.
Sa démarche artistique se décompose en plusieurs étapes: arpenter, observer, souligner, prélever et rejouer des choses devenues trop communes pour attirer notre attention ou susciter de l'intérêt. On a ainsi l'occasion, avec la série "Beaded Forms", de se pencher sur des sculptures entièrement recouvertes de perles, mimant à échelle réelle des objets courants. Quant aux "Objets ensachés" des trois gouaches, ils deviennent source de curiosité et d'interrogation en apparaissant dissimulés au regard du spectateur.
Dans son installation photographique "Lila", elle met en scène la présence d'un animal domestique absent sur les images, deviné au travers d' objets-indices, tandis que la série "Portraits avec ballons" repose avant tout sur l'intervention d'un objet-intrus. L'artiste a demandé à un photographe professionnel de réaliser des portraits traditionnels en y intégrant un ballon; la situation dévie alors vers le burlesque.
L'artiste bute sur ce qui est familier ou évident, ses pièces s'installent dans ce léger déséquilibre qui précède la formation du sens et convoquent des durées et des gestes inhabituels.

Amandine Pierné s'emploie ainsi à suspendre provisoirement l'inévitable processus de banalisation en proposant des lectures inédites et fantaisistes de l'ordinaire de manière sérieuse ou humoristique.
© Pierné, Beaded Forms, 2007, mousse polyuréthane, épingles, perles de rocaille, dimensions diverses