Caroline Molusson
Pièces jointes
01/06/07 - 13/07/07
 
       
Après une participation lors de l’exposition collective « Perspectives », nous avons le plaisir d’accueillir l’artiste française Caroline Molusson pour son exposition personnelle « Pièces jointes », dans notre galerie.

Caroline Molusson porte un regard tout à fait personnel sur l’espace qui nous entoure. Elle essaye de déjouer les logiques auxquelles nous obéissons et qui constituent notre réalité. Elle fait participer le spectateur dans sa recherche de nouvelles sensations et d’un rapport différent entre le corps et l’espace, pour libérer son regard et se laisser à une réalité inédite où les lois de la physique sont à réinventer.

Dans cette exposition, Caroline Molusson nous invite à découvrir les différentes étapes de réflexion qui l’ont amenée à construire des pièces aux supports variés. Elle propose ainsi une vidéo « Au sud des nuages », dans laquelle l’espace de la galerie est transformé par une succession d’expériences.
De cette vidéo, elle a extrait une image qu’elle présente sous forme d’affiche. Des photographies d’elle jouant avec les différents matériaux utilisés pour créer les autres travaux, constituent la série des « Têtes colorées ». Le volume en plexiglas coloré « Icosaèdre » est conçu comme une maquette à grande échelle, souple et transformable; un plan de la galerie abîmé et taché ainsi que trois dessins font également partie des œuvres présentées. Les travaux, aussi différents les uns que les autres, sont pourtant tous liés entre eux, traversés par une interrogation plastique autour de la lumière, de la transparence et par une volonté d’expérimentation qui laisse les œuvres ouvertes, comme en suspens.

« J’ai pensé l’exposition d’un seul tenant. J’ai conçu toutes les pièces au même moment (sauf les deux dessins) de telle sorte qu’elles s’articulent ensemble. Je les ai toutes réalisées de façon spontanée avec une part de hasard et sans projet préalable. Ainsi, pour la première image de la série des têtes colorées, j’ai, sans réfléchir, brandi devant mon visage une feuille de plastique transparente – servant à fabriquer la maquette du polyèdre – et le flash s’est posé par hasard devant ma bouche…L’exposition est donc une suite de choix, de décisions, de séquences qui auraient pu être différentes. J’ai saisi les choses au vol en tentant de capturer un moment où la réalité devient fantastique ».
© Caroline Molusson, sans titre, Poster, tirage jet encre, 180 x 250 cm, Ed. 8