Christoph Keller
Conspiracy Theories
06/04/07 - 19/05/07
 
       
Après sa participation à « AUTOmobilisé », la Galerie Ilka Bree a maintenant le plaisir d’accueillir l’artiste allemand Christoph Keller pour son exposition individuelle « Conspiracy Theories ».
Dans cette exposition, il est question de différentes théories de conspiration dénoncées par des groupes d’activistes qui soupçonnent le gouvernement américain d’être l’instigateur des complots. Ce phénomène, déjà bien ancré dans la tradition du pays, a pris de l’ampleur après les évènements du 11 Septembre. Keller aborde ici le thème de la possible manipulation du climat – dans les deux sens du terme, physique et métaphysique. L’artiste ne nous dévoile pas son opinion quant à la véracité des théories, il les présente plutôt comme un produit culturel à partir desquelles il est possible d’analyser les moyens utilisés par ces mouvements populaires pour diffuser leur message au grand public. L’exposition est constituée de photographies, d’installations et de projections vidéos qui transforment la galerie en une sorte de laboratoire secret.

« Chemtrails-Project », 2006 traite d’une théorie de conspiration selon laquelle des produits chimiques seraient secrètement ajoutés dans le kérosène des avions. Ses adeptes croient que la modification des traces de condensation visibles dans le ciel est une preuve que l’atmosphère subit des manipulations. Puisque l’intention des partisans est de rendre public ces complots, ils se servent largement de l’outil Internet comme moyen de diffusion de leurs photos et vidéos amateurs. Tous ces documents ont été utilisés comme des archives par Christoph Keller pour réaliser ses propres œuvres, à savoir une vidéo et des ensembles photographiques.
Le Cloudbuster est un appareil élaboré par le psychologue Wilhelm Reich dans les années 50 que Christoph Keller a entièrement reconstruit. Après avoir réalisé une série d’expériences, Reich pensait que le Cloudbuster pouvait provoquer des changements climatiques. Dans le cadre du « Cloudbuster Project », 2003 Keller a reconstitué ces expériences en installant l’appareil sur les toits de New York. Deux paires de photos en noir et blanc prises lors de cette intervention montre les effets du Cloudbuster. D’un côté, on a une vue sur l’ensemble de l’installation et de l’autre, une série de neuf clichés, pris à une minute d’intervalle, au fil desquels on découvre l’évolution du ciel. Une vidéo enregistrée lors d’une intervention du Cloudbuster à Berlin montre aussi en accéléré les changements climatiques parvenus en l’espace d’une semaine.
L’idée de « American Embassy-Project », 2007 tourne autour du statut extraordinaire des ambassades américaines, leur symbolisme et les différents degrés de menace auxquelles elles sont liées. Keller s’est inspiré du climat politique entourant cette nation superpuissante pour composer un ensemble de photos de délégations trouvées sur Internet. Le fait qu’il ait choisi d’inverser les couleurs accentue l’impression de mystère et de menace.
© Chemtrails Project, 2006, 3 ensembles de photographies, chaque 70 x 100 cm, Ed. 5 et Chemtrails Phenomenon, 2006, vidéo, 10 mn, Ed. 5