Sabine Delcour
à CHATEAU PALMER
10/11/14 - 06/03/15
 
       
Château Palmer disposant de cinquante huit hectares de vignobles répartis pour l’essentiel sur un plateau de graves situés au bord de l’eau, a façonné et perpétué depuis le dix-neuvième siècle le paysage alentour à travers un savoir-faire et une histoire du goût transmis de génération en génération. Désireux de mettre en regard son histoire, où les bienfaits du temps occupent une place souveraine, avec la création contemporaine, le Château Palmer a fait appel au commissariat de Ilka Bree qui a choisi de donner à voir le travail récent de la photographe Sabine Delcour.

Les deux ensembles Bas-reliefs et Cheminements composés chacun de dix photographies en grand format, exposent, à travers l’acuité et la singularité du regard de l’artiste, la relation de l’homme à la nature aujourd’hui. Le travail intitulé Cheminements rassemble un chapelet de chemins et de sentiers tracés dans la nature à l’écart des villes. Le traitement qui leur est réservé, les flous les enveloppant, l’extrémité de ces voies que l’on devine comme un ailleurs, l’accentuation des fuyantes et du point de fuite, sont autant de modifications et de manipulations permettant d’entrainer le spectateur à arpenter le paysage. La tension générée par les effets traduit l’intensité et la précision du regard au point de lui conférer dans l’image une présence physique.

Bas-reliefs montre des espaces originels à ciel ouvert, la chute des Pyrénées dans l’océan, les cimes alpines en rez-de-nuage, une île au bord du cercle arctique, ayant en commun de dérouler des récits sur les profondeurs de la terre que Sabine Delcour nomme "les reflets intérieurs de la nature". C’est un temps géologique, extrêmement long, abstrait à l’échelle de l’humanité, qui est donné à voir ici, et à travers lui le langage des pierres et de la Terre.

Il n’y a pas de dimension documentaire dans ce travail. Aucun doute à ce sujet, il s’agit bien d’une fiction, d’un espace mental, suggéré par la technique, l’utilisation d’une chambre photographique, l’usage de bascules et de décentrements optiques. La circulation du regard dans l’image est troublée par la coprésence de zones floues et nettes. Cela demande d’ailleurs quelques instants avant d’ajuster son regard à celui de l’artiste. Mais une fois cela fait, l’image se met en place permettant d’intercepter l’état de présence de l’artiste à l’instant et à la traversée de ces paysages.

Les œuvres extraites des ensembles Bas-reliefs et Cheminements déroulent le récit d’une expérience personnelle, d’une fiction contemporaine qui ne porte pas un regard idéalisé, qui serait plus parfait, plus superbement nature que la nature elle-même, mais qui décrit la manière dont l’homme aujourd’hui renoue avec la nature en tentant d’en faire l’expérience. Une expérience que Palmer mène depuis des années. La prise en compte géologique du terroir, le végétal, la présence de l’eau sont au cœur d’un cheminement vers la création d’un vin d’exception dans le respect de l’environnement. Palmer a trouvé une résonance dans les œuvres de Sabine Delcour qui mettent en relief sa philosophie.


Visite de Château Palmer
La visite est gratuite, sur rendez-vous uniquement en appelant : +33 (0)5 57 88 72 72.
Elle dure environ 2 heures, du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 14h à 17h30, se déroule en français, anglais, espagnol et chinois et se termine par une dégustation.

CHATEAU PALMER
33460 Margaux
tel 0033 557 88 72 72
fax 0033 557 88 37 16
www.chateau-palmer.com
© Delcour, Bas-reliefs, 2014, photographie argentique, 148 x 120 cm